Le Community Manager : cet inconnu derrière la Toile

On associe intrinsèquement le terme de community manager à celui de réseaux sociaux, mais qui est donc le community manager ? Quel est son rôle, ses missions ? Que trafique donc celle ou celui qui se cache derrière la Toile pour mieux en tirer les fils ?

Community Manager : votre mission si vous l’acceptez…

Pour le résumer brièvement, le community manager est celui ou celle qui va faire travailler les réseaux sociaux pour votre entreprise. Mais encore ? Pour vous éclaircir les choses, on peut décliner son rôle à travers trois missions clés :

1.   Créer du réseau

Le community manager va fédérer une communauté autour d’un centre d’intérêt, en l’occurrence l’activité de votre entreprise. Il va aller chercher ceux qui gravitent autour de ce centre d’intérêt (influenceurs, partenaires potentiels) pour les faire rentrer dans le cercle vertueux de sa toile et en faire des relais. En somme, élargir votre réseau repose sur le fait d’aller chercher les bonnes personnes pour en attirer d’autres. 

2. Utiliser les réseaux sociaux de façon pertinente 

Disons-le honnêtement, si vous êtes par exemple, un opérateur de téléphonie, il ne sera pas très utile de mettre sur Instagram des photos de vos équipements. Vous ne toucherez qu’un public relativement limité et spécialisé et ce ne sera pas franchement attractif pour d’autres clients potentiels. Alors que si vous êtes fleuriste ou décorateur d’intérieur, ce sera le réseau idéal pour valoriser vos créations, en misant sur leur côté esthétique et artistique. Ce sera la vitrine virtuelle de votre savoir-faire. 

Même si on peut croiser les réseaux sociaux, les faire jouer entre eux pour qu’ils se complètent, chacun a ses spécificités et une audience particulière qui ne recherche pas forcément la même information. Il revient au community manager la tâche délicate de sélectionner les réseaux sociaux qui seront le plus efficients pour votre domaine d’activité, puis de trouver le bon angle d’attaque, la bonne façon de présenter les informations pour aller chercher cette audience et en faire une communauté dynamique et fidèle. 

3. Savoir animer un compte 

Un compte productif sur un réseau social est un compte qui vit, qui génère de l’activité, diffuse du contenu, suscite de l’intérêt. Le community manager va ici intervenir de deux manières.

Son premier rôle est de diffuser de façon régulière un contenu adapté à chaque réseau : on ne communique pas de la même manière sur Twitter ou LindedIn que sur Instagram. On ne dit pas la même chose en 280 caractères qu’en un article ou une image. De la même façon que l’on n’aborde pas les choses de la même façon, selon le secteur d’activité : un éditeur n’adopte pas la même stratégie de promotion de ses ouvrages qu’Amazon.

Le community manager doit donc jouer des spécificités de chaque réseau, mais aussi de ses tendances, de l’actualité, utiliser les bons tags pour être performant et assurer la meilleure visibilité. 

Son second rôle va être d’interagir avec son audience potentielle :  susciter son intérêt, éveiller son empathie, gagner sa confiance et/ou sa sympathie. Evidemment, dans ce dessein, il va user de différentes stratégies de communication (teasing, concours, jeux, informations). Il  lui faut trouver le bon équilibre entre créer l’événement, garder l’intérêt de ses cibles en éveil, sans pour autant les submerger de contenus. Oui les contenus sont vite écrasés par la masse sur les réseaux sociaux, cependant personne n’aime avoir son fil ou son mur saturé par des informations identiques et répétitives. Il lui faut donc innover, être audacieux, tester en permanence … et surveiller les statistiques !

Vis ma vie de Community Manager

Caché derrière son écran, le community manager doit être profondément sociable en réalité. Il lui faut comprendre le public ciblé pour savoir ce qui peut fonctionner ou non, et parfois se montrer diplomate. Le community manager doit donc composer en permanence avec la variable la plus imprévisible qu’il soit : l’humain.

Relayant les actions marketing, diffusant les informations, analysant la portée des stratégies de communication web,  le  community manager jongle avec les différents aspects de son poste, et il lui arrive parfois devoir se faire pédagogue et consensuel pour gérer une communauté et rappeler les règles de bonne conduite. Il compile ainsi dans un seul poste les aspects stratégiques et humains de la communication web. 

Oui  community manager c’est tout un métier ! Et ça demande du savoir-faire et du temps. Beaucoup de temps. 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.